Close
Type at least 1 character to search
Retour en haut

Octave sonore

Actualités sonores

Guide du podcast

LES INGRÉDIENTS D’UN BON PODCAST

Temps de lecture : 4 minutes

Support de communication de plus en plus prisé par les annonceurs, le podcast est devenu un média d’information et de divertissement à part entière. Alors que le format vidéo semblait avoir enterré celui de la radio à la demande, il semblerait que la tendance s’inverse, mettant au diapason l’ensemble des médias sociaux existants.

En effet, force est de constater que chacun y va de son innovation pour placer le format audio au centre des débats. Dans son offre Premium, Youtube permet de quitter l’application tout en continuant à naviguer sur son smartphone sans que le son se coupe. Si cela est surtout vu pour satisfaire les consommateurs de musique, il n’en est pas moins utile pour les créateurs de contenu qui animent des débats. Il y a fort à parier que cette décision du géant de la vidéo a été prise pour contrecarrer l’explosion de Twitch qui proposait déjà cette possibilité.
Plus récemment, Twitter a annoncé qu’il allait intégrer des podcasts dans Spaces, dans le but de proposer une « expérience audio repensée ». Quelques mois auparavant, LinkedIn lançait « LinkedIn Podcast Network », une série de productions originales sur les nouvelles technologies ou sur la vie en entreprise au sens large.

"Le podcast est un média qui vient s’immiscer dans un temps qui normalement n’est pas libre, ce que la vidéo ne permet pas de faire."
Rémi Rasquin, fondateur d'Octave Sonore

Pour une marque, considérer la production de contenu audio devient un enjeu à forte valeur ajoutée, pouvant permettre à cette dernière de créer une proximité plus significative avec ses collaborateurs, partenaires, prospects, et clients. Les chiffres d’auditeurs de podcast ne cessent de croitre au fil des années. D’après un rapport de Médiamétrie, il y aurait 17,6 millions d’auditeurs de podcasts mensuels en 2022, contre 10,9 millions en 2019.

Si l’envie de vous lancer vous titille, mais que vous êtes encore hésitant, laissez-nous vous présenter les ingrédients nécessaires pour une réalisation aux petits oignons.

DÉFINIR LA THÉMATIQUE 

Le premier ingrédient absolument nécessaire à la création de votre podcast doit être celui-ci. Sans thématique, pas de podcast, ça tombe sous le sens. Cela sous-entend aussi différents sujets à aborder pour chaque épisode. Faites une veille sur les contenus audio déjà existants autour de votre projet. Évitez au maximum le plagiat et démarquez-vous ! Descellez les axes d’amélioration de ces existants et proposez quelque chose de rafraîchissant, avec votre personnalité à vous. Bien sûr, si vous décidez de vous positionner sur un sujet jamais encore abordé, foncez !

PRENDRE AUTANT D’AVANCE QUE POSSIBLE

Chaque épisode demandera une préparation en amont. Si vous avez un invité, structurez vos questions. Si vous êtes seuls, organisez votre pensée. Même si le montage peut effacer vos moments décousus, un discours ou un échange fluide reste plus agréable à l’oreille et vous demandera aussi moins de travail en aval.

Sélectionnez avec soin vos invités. Conversez avec des personnes qui vous intéressent vous en premier en lieu. Cela se ressentira à l’écoute et donnera un rendu de suite plus captivant. Pensez aussi à des intervenants qualifiés qui, par leur réseau, leur statut, leur communauté, pourront aider à la diffusion du podcast.

IMPOSER UNE FRÉQUENCE

Pour qu’un podcast soit apprécié et qu’il fidélise, la récurrence des émissions doit être respectée. De manière générale, les podcasteurs aiment donner des rdv hebdomadaires à leur audience. Vous pouvez très bien choisir d’élargir ou de raccourcir cette durée, tant que la promesse que vous fixiez au début est respectée. Bien entendu, les contretemps peuvent arriver, mais il faut que cela reste anecdotique. Avoir une vision à long terme est indispensable si on veut réussir à fédérer une communauté.

DONNER LE TON

Une personnalité authentique, c’est aussi ce qu’attendent vos auditeurs. Soyez-vous-même. Nonobstant, si l’envie d’incarner un personnage fait partie de votre ligne directrice, il est plutôt recommandé d’être bon comédien. Votre public peut facilement s’attacher à vous et pourrait finalement même plus activer le player pour vous que pour votre invité ou votre sujet du jour. La dynamique que vous allez donner à votre émission doit être construite pour tenir en haleine. Le secret réside dans le montage. Si vous êtes à l’aise avec la postproduction, vous pouvez par exemple entrecouper certains passages de discussion avec des bruitages amusants, des répliques de films ou des échantillons de musiques évocateurs. Prenez en compte le fait que vous êtes le maître de votre contenu. Ce sont vos règles, vos invités, votre personnalité, votre direction artistique.

"Être podcasteur ne se fait pas en un claquement de doigts, et encore moins sous prétexte que c'est la tendance actuelle. Beaucoup de personnes pensent qu'il faut juste parler de sa vie dans un micro et c'est fini. Non, il vous faut naturellement un concept, mais aussi une personnalité dans votre ton, votre identité sonore, et même visuelle car la stratégie de communication fait partie du processus." 
Alexis Chevalier, DA image chez Octave Sonore

S’ÉQUIPER D’UN MATÉRIEL DE QUALITÉ

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Le choix du matériel est souvent vu comme un casse-tête, tant les configurations peuvent être infinies.  L’avantage, c’est qu’enregistrer un podcast n’est finalement pas si sorcier que ça.

Pour le débutant qui n’a pas trop de skills en configuration et post-production, on se dirigera plus facilement vers un micro USB. Ce dernier peut parfois être équipé d’un compresseur et/ou d’un pré-empli intégré. Idéalement, pensez au filtre anti-pop pour estomper vos bruits de bouche parasites. Concernant le choix du casque, le Audio Technica M50XTB2 est une valeur sûre qui vous suivra tout au long de votre aventure de podcasteur. Il ne vous reste alors plus qu’à lancer l’enregistrement avec Audacity, logiciel de base, mais qui fait tout à fait l’affaire. Surtout quand on ne maîtrise pas d’autres outils plus poussés. Il peut également servir pour votre postproduction malgré ses fonctionnalités limitées (superpositions, cuts, insertion d’intro et outro).

Pour les plus expérimentés d’entre vous, ou bien pour ceux qui n’ont pas peur de mettre le nez dans du câblage et des softwares plus complexes, voici notre recommandation maison. Dégotez une carte son telle que la Focusrite Scarlett 2i2 qui offre un rapport qualité/prix du tonnerre. Le micro SM7B représente l’alternative la plus carrée possible en termes de prise de voix, sans venir la dénaturer. Couvrez votre microphone d’une mousse antibruit pour masquer les éventuels bruits parasites de votre pièce. Cela fera en quelque sorte l’effet d’une mini cabine acoustique. Concernant le choix du casque, la référence citée dans le paragraphe précédent fait très bien l’affaire. Les plus pointilleux se dirigeront peut-être vers le Beyerdynamic DT-770 Pro 80 Ohm, un modèle calibré pour les studios d’enregistrement.  Toutefois, un amplificateur de casque peut être à envisager en fonction du choix de votre casque ET de votre carte son. Pour enregistrer et faire le montage, vous pouvez utiliser Ableton, Logic Pro, ou encore Pro Tools, si vous maîtrisez. Ils vous permettront, via l’intégration de plug-ins, de pouvoir éliminer les bruits blancs, égaliser les médiums, et pourquoi pas créer vos propres outro et intro !

"Penser qu’un enregistrement chez soi, à l’ordinateur ou au téléphone, n’aura qu’un impact minime sur le rendu audio est une erreur. Selon nous, la qualité d’un enregistrement, c’est 80% du travail. En ce sens, pour un rendu professionnel, un équipement professionnel est de mise."
Simon Lagrue, Chef de Projet chez Octave Sonore
Studio podcast

HÉBERGER SON PODCAST

Il existe à ce jour de nombreux hébergeurs de podcasts. Ausha, Captivate, Simplecast, Anchor… Nous aurons peut-être l’occasion d’établir un classement des meilleurs d’entre eux dans le futur. En attendant, renseignez-vous sur leurs spécificités. S’il y en a autant, c’est que tous ont leurs avantages et leurs inconvénients (tarif, tracking des performances, période d’essai, monétisation…) . Ces plateformes permettent de publier vos contenus audio sur l’ensemble des diffuseurs où vous souhaitez apparaître (Spotify, Deezer, Apple Podcast…). Grâce à leurs fonctionnalités plus ou moins avancées, vous disposez d’un tableau de bord statistique qui regroupe tout un tas de données utiles : nombre d’écoutes, audience par pays, taux de complétion…

LES BONNES PRATIQUES POUR RÉFÉRENCER SON PODCAST

Depuis 2019, Google parvient à analyser les fichiers audio pour leur attribuer une note de pertinence. On comprend alors rapidement qu’un pont entre podcast et SEO est en train de se former, et qu’il va falloir l’emprunter. Grâce à la fonctionnalité speech to text, le moteur de recherche permet de retranscrire tous les mots d’un fichier audio. Votre podcast peut donc être proposé dans un résultat de recherche sans que l’internaute ait nécessairement demandé à ce qu’on lui propose ce type de contenu. Pour cela, une stratégie de mots-clefs doit être adoptée. Intéressez-vous au champ lexical du thème que vous abordez dans votre podcast. Exploitez divers mots-clefs pertinents, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, dans la description de votre épisode. Idéalement, si vos fichiers audio sont uploadés sur un site et pas uniquement sur des plateformes d’écoute, privilégiez une page par podcast. De ce fait, vous aurez la possibilité d’intégrer tous ces termes clés sur la page du site web, ainsi que sur l’URL. Sans oublier bien sûr les noms des fichiers image et audio, qui sont, eux aussi, analysés. Attention cependant ! Google pénalise le bourrage de mots clefs. À utiliser de manière naturelle et avec parcimonie.

SPONSORISER SON PODCAST, LA CERISE SUR LE GÂTEAU

L’adage « Tout travail mérite salaire » ne déroge pas à la règle du podcast. Avec tout ce qu’on vous a énoncé plus haut, il va donc vous falloir du temps et de l’investissement. Si passion et rigueur sont de mise, cela se ressentira à l’écoute. Un contenu de qualité peut attirer les marques qui, ayant une affinité avec votre univers, trouveront un intérêt à acheter un placement publicitaire. Placé en début, au milieu, ou en fin d’émission, ce spot pub peut être pré-enregistré par l’annonceur pour que vous l’intégriez au montage. Vous pouvez aussi (et on pense même que c’est le mieux) endosser le rôle du publicitaire et promouvoir vous-même le produit en question. Si ce sont vos mots, votre voix, l’auditeur aura davantage confiance en votre message. La relation de confiance que vous avez instaurée avec votre communauté donnera plus de crédit à l’action. Nous dédierons sûrement un article exclusif au sponsoring de podcast, tant il y a de choses à dire sur le sujet.

BONUS : INVESTISSEZ NOTRE STUDIO PROFESSIONNEL 

"Nos studios se divisent en 2 pièces. Une partie enregistrement, et une partie post-production, toutes deux tenues par notre technicien du son. Ce dernier peut être mobilisé pour s’occuper du montage et du sound design de vos émissions. Notre équipe peut aussi agir en tant que conseiller pour répondre à vos questions, aussi bien sur la logistique que sur la stratégie ou la direction artistique à mettre en place pour votre projet. Nous mettons à disposition du matériel professionnel haut de gamme dans un environnement intimiste, confidentiel. Une sorte de cocon chaleureux dans lequel vous pouvez recevoir vos invités et laisser libre cours à la parole."
Rémi Rasquin, fondateur d'Octave Sonore

Rédaction : Clément LASSERRE